Vous souffrez d’addictions alimentaires, envies compulsives notamment au sucre ? Vous souhaitez comprendre ce mécanisme et vous en défaire ? Bienvenue dans cet article, où en tant que naturopathe, je vais pouvoir vous éclairer sur cette situation.

Addictions alimentaires : que vous dit votre corps ?

L’addiction alimentaire, l’envie compulsive de sucre, n’est qu’une expression, un message que vous envoie votre corps. Effectivement ce n’est pas un besoin réel de sucre. Pour pouvoir supprimer ce comportement alimentaire, il est nécessaire d’en comprendre la cause et de supprimer le problème à la source. Voyons dans cet article les différentes origines de ce comportement.

Pour en découvrir plus sur ma pratique de naturopathe, rdv sur les réseaux :

Les différentes causes des addictions au sucre

La cause émotionnelle

L’une des causes de ces envies de sucre ou de grignotage salé que vous ayez une bouche sucrée ou une bouche salée, est bien souvent liée aux émotions.

La nourriture devient un doudou.

Et nous savons bien que ce n’est pas le rôle de l’alimentation ! D’autant plus que vous l’expérimenter très certainement, puisque suite à cette prise de sucre, l’émotion n’est pas passée. Au mieux votre ventre va peut-être se manifester et ronchonner un peu, au pire s’ajoutera à l’émotion de base, une couche de culpabilité. L’auto-dévalorisation n’a jamais aidé non plus à gérer une émotion.

Voilà pourquoi, si votre comportement compulsif vient de votre état émotionnel, il n’y aura qu’une solution : répondre à l’émotion.

Détaillons ces émotions qui nous mènent le plus souvent au grignotage : 

  • la Récompense

“ Grosse journée aujourd’hui, allez, je m’offre un gâteau. “ 

Le besoin que le corps exprime : besoin de reconnaissance, envie de félicitation etc.

Plutôt que de manger pour répondre à ce besoin, que pourriez-vous faire ? Qu’est-ce qui nourrirait votre satisfaction, votre joie ? 

Peut-être vous offrir un vrai moment à vous ? une pause, un bain ou autre (je vous vois venir ! Non le gâteau ne vous fera pas de bien !! Ou alors réservez le pour votre dessert, plutôt qu’en plein après-midi).

  • l’Ennui

“ J’ai rien à faire…”
Oui manger va vous occuper.
Allez… 3 minutes maximum ! Raté pour la réponse à l’émotion.

L’ennui demande toujours une certaine volonté pour sortir de cet état. Cet effort est nécessaire, un instant, le temps de faire switcher le ressenti et de passer à une autre activité.

  • le Réconfort

Un coup de tristesse qui passe ou qui justement ne passe pas… La nostalgie, la mélancolie nous amènent bien souvent à grignoter.

Le besoin qui s’exprime par le corps est un besoin mental. Cherchez donc à répondre à ce besoin de réconfort. Qu’est-ce qui vous réconforte vraiment dans la vie ? Appeler un proche ? Faire un câlin au chat ? Vous promener en forêt ? 

Aucun aliment ne pourra répondre à une émotion. Tout simplement parce que l’émotion est un besoin de votre sphère émotionnelle, pas de votre sphère digestive.

Les causes alimentaires

Soit cette envie subite de grignotage sucré (ou salé) s’exprime car une émotion n’est pas entendue, comme nous venons de le voir, soit c’est un message de votre corps physique.

Voici les deux messages principaux : 

  • Vous avez faim

Une addiction alimentaire peut également arriver tout simplement parce que vous avez faim malgré vos repas. C’est un message important parce qu’il révèle que la composition de votre assiette est à adapter pour répondre aux besoins de votre organisme.

  • Votre corps est mal-nourri 

Un corps mal-nourri, en carences, peut provoquer des addictions alimentaires ou des envies compulsives de manger “tout ce qui passe”. Cela sera comme un réflexe pour tenter de trouver ce qui lui manque. Là aussi c’est un message important à entendre.

Dans ces deux cas, un réglage alimentaire que je propose lors d’un premier rendez-vous est indispensable pour comprendre et solutionner ces envies compulsives. Lorsque votre corps sera nourri selon ses besoins, il sera devenu inutile de multiplier les prises alimentaires pour tenter de trouver ce dont il a besoin. (Non ce n’est pas de sucre dont il a besoin 😉 )

Causes émotionnelles ou alimentaires : la naturopathie comme solution

La force de la naturopathie est de prendre la personne dans sa globalité. C’est-à-dire que nous pourrons travailler sur votre sphère émotionnelle et sur votre alimentation en même temps.

C’est d’ailleurs ce que je fais dès le premier rendez-vous. Je réalise un bilan de vitalité où toutes les sphères de votre corps et de votre quotidien sont abordées. Ainsi nous nous rapprochons au plus juste de vos besoins.

Naturopathie ≠ Frustration

Un petit point sur la frustration. Lorsque vous arrivez dans mon cabinet, vous êtes décidées : l’addiction alimentaire, c’est fini !

Mais lorsque vous n’en êtes pas encore là, je sais que vous pouvez vous questionner sur le réglage alimentaire. Je le sais parce que je les ai entendu les “ j’ai mis du temps à me décider, j’avais peur que cela soit trop contraignant. ”

Je le comprends très bien. Mais voyez-vous, je suis naturopathe et gourmande ! J’ai simplement appris à quel moment de la journée prendre les gourmandises, pour que leur impact soit moindre.

La frustration n’a pas sa place dans mon cabinet. Cela serait contre-productif. Vos petits plaisirs ont aussi leur place dans le réglage alimentaire que je peux vous proposer. Mais si vous lisez cet article, c’est que leur place dans votre quotidien est trop prenante et qu’il faut aller y mettre un peu plus d’équilibre.

L’idée est que cette addiction alimentaire dont vous souffrez aujourd’hui, puisse redevenir un petit plaisir que vous vous offrez. Ainsi vous reprenez le pouvoir sur ce comportement et sans force, mais plutôt en allant dans le sens de votre corps, en écoutant le message qu’il vous adresse, vous retrouvez la juste envie, la juste place de la gourmandise.

Pour moi la magie de la naturopathie, c’est que lorsque l’écoute des besoins de votre corps sera entendue, vous renouerez avec vos sensations digestives et naturellement vous sentirez si ce plaisir sucré (ou salé) est le bienvenue ou non.

Addiction au sucre : retour de cabinet

J’ai souvent été appelée pour des addictions alimentaires, notamment au sucre.

A chaque rendez-vous de suivi, généralement un mois après le premier rendez-vous, j’ai les mêmes retours : 

“ Je n’en ai plus envie ”

“ Je sens maintenant que ça ne me fais pas de bien “

“ Maintenant ça m’écœure “

En un mois de réglage alimentaire (et non pas de régime alimentaire), ces personnes se sont reconnectées à leurs sensations, à leur digestion et elles ont expérimenté dans leur corps que ce comportement n’était pas bénéfique pour elles mais surtout entrainait une gêne, notamment digestive. C’est toujours une grande joie pour moi d’avoir de tels retours.

Au plaisir de vous accompagner vers cette libération et ce retour à soi.

Site Web | Plus de publications

- NATUROPATHE certifiée Cena-école Masson
rdv en cabinet en Essonne (France) et en visio : 07 55 63 58 92

- Rédactrice Web santé naturelle / bien-être