Julie MARCHAND – naturopathe
Le Mérévillois (91) + visio

Vous avez l’anus qui gratte, ces démangeaisons anales subviennent à n’importe quel moment du jour ou de la nuit. Le besoin de se gratter est irrépressible et ce prurit anal peut engendrer des lésions de la muqueuse, ce qui n’arrange rien. Je vais ici vous donner ma vision de ces irritations rectales, selon l’angle de la naturopathie. L’important sera de chercher la cause.

En voilà un sacré inconfort physique, qui entraîne également une belle préoccupation mentale. Pour se débarrasser de ce prurit anal, il va falloir en chercher la cause. Les origines sont multiples, mais une est souvent oubliée : l’acidose.

Bien sûr il y a plusieurs causes possibles concernant les démangeaisons annales, la première que vous aurez peut-être déjà écartée est provoquée les oxyures. Ces vers sont une parasitose intestinale appelée oxyurose. Elle touche plus souvent les enfants que les adultes. Mais c’est une piste à écarter.

Bon… loin de moi l’idée de remettre en cause votre capacité à prendre votre douche, mais il est nécessaire de passer rapidement sur ce point de l’hygiène. Évidemment que le manque d’hygiène peut entraîner une irritation de l’anus. Mais prenez garde aussi à l’excès d’hygiène. Lorsque l’on souffre d’inconfort par là bas, on peut avoir tendance à sur-nettoyer la zone, ce qui rajoute à l’irritation.

Peut-être s’agit-il d’une maladie de peau ? Eczema, mycose, psoriasis, si vous êtes une femme irritations vaginales qui auraint pu migrer etc.

La dilatation et l’inflammation des veines hémorroïdaires basées autour de l’anus, peuvent provoquer des démangeaisons.

Je vais développer ce point dans la suite de l’article. C’est pour moi une cause importante dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui. Vous allez comprendre pourquoi en poursuivant votre lecture.

Chose importante avant de poursuivre, je ne suis pas médecin. Je suis naturopathe. Donc je ne vous demanderai pas de vous déshabiller, ni de voir la zone concernée. Ce sont vos médecins, généralistes, dermatologues, proctologues ou gynécologues qui s’occupent de faire le diagnostic. Si rien d’urgent et si les symptômes persistent, alors nous pouvons travailler ensemble, je vous explique comment ci après.

C’est-à-dire que les rdv en visio sont envisageables sans aucun problème pour ce type de trouble.

Le rectum est la partie terminale du gros intestin. L’anus en est son extrémité. Les intestins sont ce que l’on appelle un émonctoire. Une porte de sortie. Nous en avons cinq : le foie, la peau, les poumons, les reins et les fameux intestins. Ce sont les organes des éliminations des déchets ingérés et produits.

Oui notre corps produit des déchets. Et dans le cas d’irritations anales, c’est de cela dont on va aussi parler.

Selon la naturopathie, il y a trois niveaux de sorties des déchets. Le premier se situe au niveau de la peau : boutons, démangeaisons etc.

↦ le niveau de vitalité est bon

Le deuxième niveau se situe aux muqueuses. Les irritations seront donc vaginales, anales ou orales.

↦ le niveau de vitalité est un peu plus faible

Le troisième niveau se situe au niveau des muscles : courbatures, fibromyalgie etc.

↦ le niveau de vitalité est faible

Bonne nouvelle, vos sorties (vos irritations anales), se situent au niveau des muqueuses, ça aurait pu être pire. 😉 

Le rectum puis l’anus sont donc la partie terminale d’une de nos grandes portes de sortie. C’est-à-dire que les selles, les matières fécales résultantes de notre digestion, quittent notre corps par ce passage. Mais ce n’est pas tout.

Par les muqueuses sont aussi évacués les excès d’acidité produits dans le corps. L’excès d’acidité est généralement provoqué soit par le mécanisme de digestion, soit par le stress, soit par les deux (ticket gagnant…!).

L’acidité évacuée crée donc naturellement une brûlure localisée, de la même manière que les brûlures vulvaires sans infection.

Il va donc falloir remonter à la source pour stopper cette production d’acidité. Remonter ce charmant tuyaux, de l’anus au colon, puis à l’intestin grêle, au duodénum, hop hop hop nous voilà déjà dans l’estomac, aller direct de l’œsophage à la bouche, on se s’arrête pas là : et nous voilà dans notre assiette.

La composition de notre assiette peut créer une production d’acidité, lorsque le repas n’est pas digeste. Parce que si un repas doit, certes, être équilibré, il doit être DIGESTE, pour éviter notamment une production excessive d’acidité, qui aura besoin d’être évacuée. C’est tout le secret d’une digestion réussie, sujet que je développe plus amplement juste ici.

Le stress prolongé peut également provoquer une acidose. Il sera donc nécessaire de prendre également ce paramètre en compte.

Ce qui est intéressant avec la naturopathie, c’est que la prise en charge est globale. Nous pourrons donc travailler ensemble sur la gestion de votre stress et sur la composition de votre assiette.

Puisque la naturopathie c’est cela : un travail sur l’alimentation, l’hygiène de vie aidé par les remèdes naturels, en cas de troubles chroniques.

Le plan d’action est donc simple : 

  1. exclure les causes urgentes chez votre médecin généraliste
  2. chercher la cause possible de ce prurit anal avec votre naturopathe 
    (stress, alimentation, les deux)
  3. définir les changements à mettre en place
    (apprendre à composer son assiette, utiliser des outils pour la gestion du stress etc.)
  4. et bien sûr, mettre en place ces changements !
    (vous avez un réel pouvoir d’action concernant votre état de santé)

Vous en savez un peu plus sur cette problématique d’anus qui gratte. J’espère avoir pu vous apporter des réponses. Ne vous découragez pas, vous n’avez peut-être pas encore tout essayé. L’important est de chercher la cause. Je vous reçois en tant que naturopathe en cabinet en Essonne (France) mais également en visio.

Au plaisir de vous accompagner vers une santé plus naturelle et plus durable.

Prenez soin de vous.

Site Web | Plus de publications

- NATUROPATHE certifiée Cena-école Masson
rdv en cabinet en Essonne (France) et en visio : 07 55 63 58 92

- Rédactrice Web santé naturelle / bien-être