Dans cet article causons causes des mycoses vaginales, vues par la naturopathie. Ces mycoses, candidoses vaginales ou vaginites sont dues à des champignons qui créent ces infections vaginales. Elles créent inconfort, gênes, brûlures, démangeaisons au niveau de la vulve et du vagin, pertes jaunâtres ou verdâtres, odorantes… Lorsque ces mycoses sont chroniques, il est nécessaire d’aller creuser l’origine dans l’hygiène de vie, pour casser cette chronicité et retrouver un confort durable. C’est là que la naturopathie rentre en action.

Pour en découvrir plus sur ma pratique, je vous invite à me suivre sur les réseaux sociaux

Causes des mycoses vaginales

Les causes des mycoses vaginales peuvent être multiples. Elles sont favorisées par : 

  • l’affaiblissement du système immunitaire
  • un traitement antibiotique qui a perturbé la flore vaginale
  • des douches vaginales aux produits spécifiques qui perturbent la flore
  • une mauvaise hygiène des lieux fréquentés
  • la constipation
  • le stress
  • etc.

Développons dans cet article les causes et solutions à mettre en place selon la naturopathie.

La naturopathie ? Quel rapport avec les mycoses chroniques ?

La naturopathie a un grand principe : rechercher la cause du trouble. On appelle ça le causalisme. Lors du premier rendez-vous en naturopathie, je réalise un bilan de vitalité et une étude de votre mode de vie et habitudes alimentaires. Cette “ enquête” permet de comprendre le déséquilibre qui s’est installé dans votre mode de vie et donc dans votre corps. Nous pouvons ainsi le rétablir et permettre à votre corps de retrouver une santé durable.

Une naturopathe travaille donc avec l’alimentation, l’hygiène de vie et conseille des remèdes naturels pour aider au passage d’un état d’inconfort à un état de mieux être durable.

Pour découvrir le rôle d’une naturopathe, je vous invite à consulter cet autre article de mon blog.

Mycoses chroniques et système immunitaire

Malgré les traitements de votre médecin, qui gère l’urgent, vous vous retrouvez régulièrement à devoir consulter pour cette infection récidivante. C’est là que je peux intervenir, en tant que naturopathe, pour travailler avec vous à prévenir et intervenir sur la chronicité de ce trouble.

Votre organisme semble ne plus parvenir à contenir, réduire ou inhiber les effets de ces champignons. C’est pourtant le rôle de votre système immunitaire.

Mais alors pourquoi n’arrive-t-il plus à remplir cette tâche ? Soit parce qu’il est surchargé par le mode de vie. Soit parce que l’énergie du corps est utilisée ailleurs.

C’est ce qu’on appelle, en naturopathie, le dispatching vital. La vitalité, l’énergie de l’organisme vont à la tâche la plus pressante. Le corps ne peut pas être partout à la fois, alors il priorise. L’une de ses autres grandes tâches est la digestion.

C’est-à-dire que si votre digestion est laborieuse, votre corps va concentrer son énergie sur celle-ci et tout le temps nécessaire pour venir à bout de votre bol alimentaire. Pendant tout ce temps de mobilisation, votre fonction immunitaire est en stand-bail.

Pour casser les chronicités de ces infections vaginales, il faut soutenir votre système immunitaire, donc optimiser le temps et l’énergie consacrés notamment à la digestion.

Si vous souhaitez développer ce sujet du système immunitaire, je vous donne rendez-vous dans cet article de mon blog.

Attention au terrain perturbé

Une des autres causes de la chronicité des mycoses vaginales est l’état de votre flore vaginale.

Si les antibiotiques sont la solution rapide pour endiguer l’infection et vous soulager rapidement, ils sont aussi la cause de la fragilisation de votre terrain.

Vous entrez alors dans le cercle vicieux de vouloir traiter rapidement pour enfin vous soulager, tout en perturbant la bonne santé de votre flore vaginale.

L’idée n’est évidemment pas d’attendre que la mycose passe toute seule pour ne pas perturber votre terrain. Cela ne ferait que affaiblir votre corps d’autant plus et n’aurait aucun sens.

Mais plutôt d’aller prendre soin du terrain après votre traitement allopathique / antibiotique et d’aller enquêter dans votre hygiène de vie pour trouver ce qui favorise la répétition de cette infection. Car si un trouble est chronique, c’est qu’il est entretenu dans notre quotidien, bien malgré notre volonté.

Menons cette enquête ensemble.

Mycoses et constipation

Les mycoses vaginales sont aggravées par la constipation chronique. Il sera donc important de veiller à ce que les selles ne stagnent pas trop longtemps dans les intestins.

D’autant plus que la santé intestinale est également un point clé de notre système immunitaire, qui nous l’avons vu plus haut a un rôle essentiel dans le combat contre les mycoses chroniques.

Voilà donc deux très bonnes raisons de prendre soin de son transit lorsque nous souffrons de candidoses vaginales.

Cela vous donne une idée de l’effet domino vertueux que propose l’hygiène de vie vue par la naturopathie.

En rendez-vous nous abordons tous ces points, pour une vue d’ensemble de votre vitalité.

Mycoses, stress et fatigue

Le stress et la fatigue favorisent l’expression des mycoses vaginales. Tout simplement parce qu’ils affaiblissent notre système immunitaire.

Nous en revenons encore à l’effet domino négatif.

Et au cercle vicieux : la fatigue entraîne un stress de l’organisme, qui entraîne une chute du système immunitaire, qui entraîne une lutte de l’organisme plus difficile, donc une fatigue plus importante, donc un stress etc. 

Voilà pourquoi les piliers de la santé selon la naturopathie sont : l’alimentation, la qualité du sommeil, le corps en mouvement et la gestion du stress.

En rendez-vous, je ne travaille pas uniquement sur le trouble qui vous amène à me contacter. Il n’est pour moi qu’un point de départ pour mettre en lumière le cercle vicieux que vous subissez.

Est-ce vraiment une mycose ?

Vous est-il déjà arrivé de ressentir des brûlures vaginales alors que votre médecin ou gynécologue vous confirme qu’il n’y a pas de mycose ?

Cela m’est arrivé lorsque j’étais plus jeune. Je repartais donc sans traitement, avec une petite crème douce pour tenter de soulager tout de même et en quelques jours la sensation de brûlure passait.

Aujourd’hui je sais que cela peut être une sortie d’acidité par les muqueuses. En naturopathie nous diront qu’il s’agit d’une régulation de l’organisme, mais ce n’est pas pour autant une bonne raison pour ne pas écouter le message du corps. Dans mon cas, il s’agissait de mon terrain qui a une tendance à l’acidité, qui s’exprimait. Aujourd’hui je saurais donc comment travailler cette acidité.

L’état de nos muqueuses ont des messages à nous transmettre, écoutons-les !

Se débarrasser des mycoses vaginales chroniques

Vous l’aurez compris, les causes des mycoses sont diverses et il est important de les chercher, de les trouver et d’adapter ensuite votre alimentation et mode de vie, pour que vous puissiez vous en défaire durablement.
Ainsi plutôt que de rester chroniques, elles pourront devenir ponctuelles (si elles reviennent à un moment donné) et seront ainsi, bien plus qu’un désordre à exterminer, mais un message d’alerte sur votre état de fatigue, une piqûre de rappel qu’il est temps de revenir un peu à vous.

Au plaisir de vous accompagner vers une santé plus durable et autonome.

Site Web | Plus de publications

NATUROPATHE certifiée
rdv en cabinet en Essonne (France) et en visio.
07 55 63 58 92